Déploiement de la démarche BIM

Temps de lecture estimé :1 minute, 43secondes

Le plan stratégique de patrimoine prévoit notamment la mise en place d’une démarche BIM au sein d’Habitat 06 afin de permettre à tous les acteurs du bâtiment de travailler de façon collaborative, dématérialisée et durable autour d’un langage commun.

Le principal enjeu est de maîtriser les données techniques, c’est-à-dire d’informatiser le patrimoine en utilisant un seul et même langage.

Le BIM Conception/Construction est destiné à lutter contre l’inflation des coûts de construction et de gestion liée aux difficultés à maîtriser les imprévus, à la modernisation et complexification des techniques de construction, à la multiplication des acteurs (architectes, BET, constructeurs, fournisseurs spécialisés, promoteurs, gestionnaires, propriétaires…), aux logiques économiques parfois opposées et aux fonctionnements cloisonnés, à un manque de communication entre les professionnels, qui apparaît comme un frein majeur à la productivité, à une approche fragmentaire (APS, APD,…), réglementaire et par corps d’état qui complexifient leur conception et leur réalisation, à une multitude d’intervenants sur le terrain, souvent nomade, qui doivent s’approprier des documents papier pas toujours lisible et à jour, à la nécessité enfin, une fois sur le terrain, de réaliser des ajustements du chantier en continu.

Le BIM construction permet à l’ensemble des acteurs concernés de travailler ensemble sur une maquette numérique mise à jour en temps réel, en escomptant ainsi les bénéfices suivants : mieux maîtriser les délais ; limiter les défauts de construction et gagner en qualité / maîtrise des risques / conformité aux besoins ; optimiser l’exécution en reconstituant les phases de chantier ; réduire les coûts de construction, notamment en consultant les entreprises de manière plus précise ; réduire les coûts d’exploitation (moins de sinistres et de défaut, gestion pluriannuelle fiable avec un historique clair) ; anticiper l’effort de commercialisation et s’appuyer sur une visite virtuelle ; mieux communiquer aux locataires et aux élus ; intégrer les métiers non-techniques à la conception du bâti.